Pontus Silfverstolpe

Fondateur de Barnebys, moteur de recherche dédiés aux enchères d’objets d’art et d’antiquités

 

 Échanges avec Pontus Silfverstolpe, expert en art et antiquités, co-fondateur de Barnebys, le moteur de recherche dédié à l’art, au design, aux antiquités et aux objets de collection. Il nous parle des grandes tendances sur le marché du design, des événements et expositions qu’il a récemment parcourus, dont le Festival du Design, où son équipe s’est rendue.

D'Days

Bonjour, tout d’abord pouvez-vous vous présenter ?

Pontus Silfverstolpe

Je m'appelle Pontus Silfverstolpe, j’ai fondé Barnebys, le premier moteur de recherche d’objets d’art, de design et d’antiquités, dont je suis le rédacteur en chef aujourd’hui. Cela fait plus de 20 ans que je suis spécialisé en art et antiquités. J’ai travaillé pour Bukowskis, une des plus importantes maisons de vente aux enchères de Scandinavie et pour Åmells, le principal marchand d'art scandinave. J’ai également animé une émission de télévision et j’étais en charge des rubriques « antiquités » dans plusieurs magazines d'art et d'enchères suédois. Sur le blog de Barnebys, j'écris sur le marché de l'art, les tendances actuelles et publie les analyses du marché sur des thématiques spécifiques.

D'Days

En quoi consiste Barnebys ? Quelles sont vos expertises ?

Pontus Silfverstolpe

Barnebys est le plus puissant et le plus important moteur de recherche dédié à l'art, au design, aux antiquités et aux objets de collection.

Il offre un accès gratuit et complet aux objets proposés par 2 000 maisons de ventes aux enchères, les revendeurs, les galeries, permettant aux utilisateurs d’obtenir des informations précises et immédiates sur le vendeur, le lieu et le montant de la vente. Nous avons essayé de faire de ce moteur de recherche le meilleur endroit pour trouver toutes les informations en une seule fois.

Depuis son lancement, Barnebys a démocratisé le marché des enchères, en rendant les pièces de collection et de première qualité accessibles à tous. Nous permettons l’accès à la plus grande quantité d’archives gratuites, répertoriant 33 millions de prix finaux provenant des enchères.

Je qualifie souvent mon expertise de « je connais un petit peu de tout » en matière d'art, de design et d'antiquités. Mais je m’intéresse principalement à l'art scandinave et au design.

D'Days

Comment vous est venue l’idée de créer un moteur de recherche dédiés aux enchères d’objets d’art et d’antiquités ?

Pontus Silfverstolpe

J’ai cofondé Barnebys avec Christopher Barnekow lorsque nous avons réalisé qu’il y avait un réel besoin d'un moteur de recherche global, transparent et convivial pour les enchères et les concessionnaires. En atteignant un public plus large et un marché mondial, tout le monde est gagnant : à la fois les utilisateurs qui trouvent facilement ce qu'ils recherchent (et ce qu'ils ne savaient pas qu'ils cherchaient) et les industriels qui attirent de nouveaux acheteurs et vendeurs.

Dans pratiquement tous les autres secteurs il existait des sites de recherche. C’était donc essentiel pour l'art et le secteur des enchères d’en créer un. Personne n'avait jamais vraiment essayé d’innover dans ce milieu avant nous.

D'Days

Vous avez récemment mené une étude consacrée aux ventes aux enchères de pièces design dans les années 1940 – 1960. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Pontus Silfverstolpe

La demande pour le design du milieu du siècle a connu une croissance incroyable au cours des sept à huit dernières années, et cette tendance ne semble pas prête de s’arrêter. Dans ce rapport, nous avons comparé le marché pour 15 des designers les plus recherchés sur Barnebys issus de 5 nationalités différentes. Les ventes de ces designers ont affiché une croissance de près de 330% du chiffre d'affaires accumulé entre 2009 et 2016 pour une valeur marchande totale de 38,3 millions d'euros aux enchères l'an dernier.

Petit à petit, certaines pièces de mobilier sont considérées comme de véritables œuvres d'art. Dans de nombreux cas d’ailleurs, et sur une même période donnée, on constate qu’il est plus intéressant d’investir dans le design que dans l’art.

Un fort intérêt, un accès accru en ligne et une transparence ont conduit à une croissance massive du marché du design. Auparavant réservé aux personnes plus aisés, il est maintenant accessible à tous. Il fait partie de notre vie quotidienne et permet à chacun d’exprimer sa personnalité, d’affirmer son identité.

D'Days

Selon-vous quelles sont les grandes tendances actuelles, notamment sur le marché du design en France ? Que pensez-vous des tendances à venir ?

Pontus Silfverstolpe

Aujourd'hui, tout le monde peut se procurer des pièces iconiques à un prix modeste tandis que les collectionneurs internationaux continuent de payer des millions pour des objets rares et uniques.

La connaissance accrue des consommateurs, ainsi qu’un intérêt grandissant pour le design d’intérieur, ont conduit à une meilleure appréciation des pièces de mobilier bien pensée, de haute qualité, qui raconte une histoire, qui ajoute une personnalité à l’espace intérieur.

Aujourd'hui, l'artisanat est de plus en plus coûteux et difficile à trouver. Acheter aux enchères ou dans les galeries est généralement gage de qualité, de style et de singularité.

Le marché du design français est l’un des plus dynamique. Une forte croissance est attendue pour les designers français à mesure que la demande augmente chez les acheteurs asiatiques. Déjà 1% de la valeur de marché de Perriand provient des ventes haut de gamme de Hong Kong. Les ventes de Jean Royère, Charlotte Perriand et de Pierre Jeanneret sont conséquentes, avec des prix moyens qui sont au-dessus des attentes du marché et de nouveaux records qui sont établis chaque année.

D'Days

À quels événements de design vous êtes vous rendu dernièrement ? Et qu’est-ce qui a particulièrement retenu votre attention ?

Pontus Silfverstolpe

Récemment, je suis allé à TEFAF (The European Fine Art Fair) à Maastricht, un salon d'art et d’antiquités, avec une section croissante consacrée au design.

Je suis toujours impressionné par la Galerie française Laffanour - Galerie Downtown et par ce qu'ils montrent. Cette année, j’ai eu un coup de cœur pour la table à six pans en pin de Charlotte Perriand qui date de 1949. Elle était exposée avec d'autres pièces de Perriand et des croquis de Le Courbusier.

C’est toujours intéressant d’aller voir la Galerie Eric Philippe qui expose notamment Swedish Grace et un cabinet du designer Uno Åhrén. C’est un véritable chef-d'œuvre qui a été montré à l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de Paris en 1925.

D'Days

Votre équipe est venue voir le Festival du Design, qu’en a-t-elle pensée ? Qu’ont-ils pu voir ? 

Pontus Silfverstolpe

L'équipe de Barnebys était enthousiasmée d'assister au lancement du Festival du Design au Musée des Arts décoratifs, et d’y découvrir des publics très variés.

La thématique de cette année, « Let’s Play », a semblé être un excellent moyen pour attirer de nouveaux publics et faire découvrir la scène du design contemporain.

Une installation qui a particulièrement attiré notre attention est l'initiative des Ateliers d'Aubusson en collaboration avec Marie-Aurore Striker-Metral. L’idée était de réinterpréter la tapisserie traditionnelle à travers le spectre de la pratique et de l'esthétique contemporaine. Les plus aventureux de l'équipe ont même participé à la séance de dessin sur la table d’à côté !

Le lendemain, Barnebys a visité le stand de D'Days : "Péri'Fabrique", à la Biennale Révélations au Grand Palais, où nous avons eu l'agréable surprise de rencontrer des artisans et des designers tels que la céramiste Aurélie Dorard et la designer Leslie Landucci avec qui nous avons parlé des techniques de céramique et de leur collaboration.

Partager

KEEP IN TOUCH