,

Kartell et l’art maori de George Nuku

une nouvelle source d’inspiration croisée pour le design

03 mai › 14 mai

11:00 › 18:00
 

MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS

107 Rue de Rivoli – 75 001 Paris
(M) Palais Royal - Musée du Louvre

VERNISSAGE PUBLIC
Le mardi 2 mai : 19h30 - 21h

NOCTURNES
Les jeudis 4 et 11 mai : 11h - 21h

EXPOSITION
Du 3 au 14 mai 2017
Du mardi au dimanche : 11h - 18h
Fermé le lundi 8 mai

Accès gratuit

 

Kartell et le monde de l’art fusionnent à travers la collaboration nouée avec George Nuku, un artiste néo-zélandais de culture maorie.

Dans ce projet, ce dernier réinterprète avec maestria certains des produits les plus emblématiques de Kartell via les techniques de sculpture et les formes traditionnelles des Maoris. Il s’agit d’une deuxième rencontre avec l’artiste que Kartell a découvert en septembre 2016, à l’occasion du projet « Maori à Milan. Le Salon ducal de George Nuku » créé par le Mudec – Musée des Cultures de Milan et réalisé en collaboration avec le musée Kartell, d’où proviennent certaines des oeuvres présentées.

Les meubles travaillés par Nuku conjuguent le style rococo et le style maori pour créer un harmonieux ensemble où la noblesse de la matière plastique transparente sublime la grâce des formes inspirées par la nature. Une expérience artistique où les techniques de sculpture maories et de l’art italien se mêlent pour donner naissance à une nouvelle interprétation des meubles Kartell.

George Nuku

Artiste maori très réputé, George Nuku travaille la pierre, le bois, les os, les coquilles et le polystyrène. Son oeuvre comprend aussi bien de délicates amulettes en jade et en perle que des sculptures en pierre de toutes tailles sans oublier des demi-dieux polynésiens et des héros culturels maoris de deux étages de haut. Nuku incarne la tradition de son peuple, transmise au fil de milliers d’années, à travers une forme artistique qui promet de prolonger la vie et d’améliorer la survie. Très connu en Nouvelle-Zélande, son travail est extrêmement prisé aussi bien par les riches que par les pauvres.

Ses oeuvres font partie des collections des plus grands musées du monde, notamment : Museum of Arcaeology & Anthropology, University of Cambridge – Cuming Museum, London – British Museum, London – Musée du Quai Branly, Paris – National Museum of Scotland, Edinburgh – Museum d’Histoire Naturelle, Rouen – National Gallery of Australia, Canberra – Saint Louis Art Museum, USA.

Galerie

En lien