Musée de la Chasse et de la Nature / Villa Kujoyama

« Tour de table » – Rencontre avec Felipe Ribon, Ryoko Sekiguchi et Anne Xiradakis

10 mai

16:30 › 18:00
 

Musée de la chasse et de la Nature

62 rue des Archives - 75 003 Paris
(M) Hôtel de Ville, Rambuteau

Accès gratuit sur inscription :
reservation@chassenature.org / 01 53 01 92 40

Depuis sa réouverture en 2007, le musée de la Chasse et de la Nature a donné un nouveau cadre aux prestigieuses collections constituées par ses fondateurs. Illustrant l’évolution de la relation entre l’homme et son environnement par la profusion et la diversité des œuvres exposées autant que par un agencement décoratif auquel de nombreux métiers d’art ont concouru, il s’apparente à la demeure d’un collectionneur et se révèle être un lieu propice aux expérimentations artistiques.

Poursuivant son partenariat avec la Villa Kujoyama, le musée propose au public d’aller à la rencontre de deux projets initiés à la Villa Kujoyama en 2016.

Avec L’ombre de la nourriture, l’écrivaine Ryoko Sekiguchi et le designer Felipe Ribon mènent une réflexion commune autour de la part invisible qui constitue notre alimentation. Une tentative d’observer la nourriture en trois dimensions et d’ausculter son ombre. Si le Japon s’est imposé ici comme terrain de recherche, c’est précisément par le contraste qu’il incarne entre l’image d’un pays de haute gastronomie, et le condensé de toutes les craintes actuelles en matière d’alimentation.

Avec Objets hybrides pour les wagashi, la designer Anne Xiradakis a développé trois séries d’objets qui peuvent autant présenter les pâtisseries japonaises que leur donner forme ou motif. Trois séries comme trois hypothèses d’hybridation de ces objets. Ces formes ont été développées en étudiant les gestes, outils et archives des pâtissiers.

Galerie

Mentions

La Villa Kujoyama est l’un des 5 établissements de l'Institut français du Japon. Elle bénéficie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller, son mécène principal et de l'Institut français. Inaugurée en 1992 à Kyoto, c’est l’unique résidence d’artistes française en Asie. Sa réouverture, en 2014, a été rendue possible grâce au soutien de M. Pierre Bergé.

En lien